Nano’18 : le commencement

Avant-propos Ce qui va suivre est un morceau du début de mon texte écrit lors du NanoWrimo 2018 – ce texte est un récit autobiographique, c’est mon histoire. Sans retouche, il n’a même pas encore été corrigé, il est brut.Il se peut que le ton pesant, triste, mélancolique puissent te déstabiliser. Je comprendrais que tu […]

Apocalypse, partie 2

(La première partie de l’article : “Apocalypse, partie 1”) Apocalypse – étymologie : Emprunté au latin apocalypsis (« révélation »), lui même emprunté au grec ancien ἀποκάλυψις, apokálupsis (« action de découvrir »). Provenant du verbe grec καλύπτω, kalúptô (« cacher »), précédé du préfixe de privation ἀπό ápó. Littéralement donc « [chose] dé-cachée », […]

Apocalypse, partie 1

Apocalypse – définition : Nom féminin, catastrophe effrayante qui évoque la fin du monde. Larousse Le syndrome m’a été diagnostiqué à 23 ans – soit en 2012. Mon humour s’en est servi, c’était l’Apocalypse. La Fin du Monde, et ce n’était pas à cause des Mayas. C’est une histoire que je te raconte depuis le […]

Que faire suite au scandale de l’Androcur ?

Je sais que vous êtes nombreux•ses à ne plus savoir s’il faut continuer ou non ce traitement. Cette mini-dépêche est déjà un appel au calme…

Wilgeforte, la Vierge Forte

Pour fêter ce dernier épisode, j’aimerai te parler de quelque chose d’extraordinaire. D’une sainte barbue…

[Article Invité] Et toi, es-tu un sexeur de bébés ?

Tout a changé quand j’ai compris que mon « corps » c’était « moi ». Que « moi » j’étais non pas « dans un corps » (comme un cyborg qui pilote une machine), mais que « j’étais » ce corps. J’étais à la fois l’esprit, et le corps. Les deux. Pas séparés du tout.

Le Poil Divin

Toutefois, on peut parler de deux belles exceptions à partir de la Renaissance, qui laissait le corps au repos un certain temps…

Celle/celui qui est fort•e

L’éradication du poil n’a pas toujours été une règle de fond au Moyen-Âge, car sa signification est souvent lié à la force…

Le Poil de la Bête

Mais alors qu’on ne parle que d’épilation on en oubliait presque le principal intéressé, le poil lui-même… Qu’en est-il de ceux qui le gardent, et d’ailleurs comment vivait-on au Moyen-Âge en étant atteint d’hirsutisme ?